Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


Super Super Blues Band (1968)

Publié par Christos sur 18 Mars 2020, 16:59pm

Catégories : #Albums

Super Super Blues Band (1968)

Trouver des noms cools de groupe et des belles pochettes de disques n’était pas le point fort de Chess, le label américain de blues/RnB. C’est le moins qu’on puisse dire lorsqu’on tombe sur cet album ! Qu’est-ce que c’est que ce ringard « super super groupe » ??

Mais en regardant de plus près les noms et l'histoire du groupe on comprend et on leur pardonne ! En Juin 1967, Bo Diddley, Muddy Waters et Little Walter se réunissent dans les studios Chess pour une première session qui donna naissance au Super Blues Band et un premier album. Quelques mois plus tard Howlin’ Wolf remplace Little Walter et nait ainsi une trinité mythique du blues. Comme le Super Blues Band est déjà pris et comme on est un peu bourrins chez Chess, on ajoute un autre « super » devant et c’est parti !

En général dans la musique, les collaborations de géants tournent au vinaigre. Comme si leurs forces s’annulent, comme si le simple fait de collaborer importe plus que leur création. Heureusement qu’il existe quelques exceptions à cette règle : Je pense à Under Pressure des Queen-Bowie, au Saturday Night in San Francisco de McLaughlin-De Lucia-Di Meola ou encore FFS (Franz Ferdinand-Sparks) … qui clamaient sur une de leurs chansons « Collaborations Don’t Work » mais qui avaient tout compris sur le principe de l’union : un joli nom/logo, une belle pochette et une playlist hybride à mi-chemin de leurs styles respectifs.

Le Super Super Blues band est une autre exception. Les trois têtes du super bébé se font face en toute simplicité. Il n’y a pas d’intimidation, chacun reste sur sa voie/son style en répondant aux deux autres. La bonne humeur déborde, chacun prend le lead sur un morceau et les autres le suivent.

Certes cette session n’a pas été une étape majeure dans l’histoire du blues électrique. Mais qu’est-ce que c’est bon d’entendre les trois mages ensemble ! Chacun sa guitare et sa voix clairement reconnaissable. Parfois le loup tient un harmonica, accessoire indispensable des vieux bluesmen. Parfois un piano et des cœurs (ou cris) féminins font baisser le niveau de testostérone et mettent davantage de rythme.

Pour le bonheur des amateurs de blues et R&B !      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents