Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, world, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


★ Sélection Novembre 21

Publié par Christos sur 1 Novembre 2021, 19:03pm

Catégories : #Sel.du Mois

★ Sélection Novembre 21

Sufjan Stevens & Angelo de Augustine – A beginner’s mind (2021)

       A beginner’s mind puise son inspiration dans un autre temps. Celui de Simon and Garfunkel à la fin des 60s où deux voix masculines se mariaient pour créer des mélodies d’une douceur maternelle. Un demi-siècle plus tard le maître, Sufjan Stevens et son disciple/protégé, Angelo de Augustine (qu’il produit sur son label Asthmatic Kitty) se sont retrouvés pour composer et interpréter une œuvre pop-folk exceptionnelle.

   Les harmonies vocales portées par des pianos, des synthés et des guitares cristallines sont susceptibles de nous transporter dans les cieux. Ou de nous figer sur place, comme les victimes de la méduse, cette créature mythologique mi-femme/mi-serpent qui se retrouve sur la pochette de l’album !     

The Exciting Sounds of Menahan Street Band (2021)

   Il y a toujours eu une injustice dans la soul. C’est le genre musical où le chanteur (ou chanteuse) prend toute la gloire au détriment des musiciens qui l’accompagnent. Les voix de l’âme prennent toute la lumière et les instrumentalistes qui les portent restent dans leur ombre…A tort ! Il suffit d’écouter certaines sessions soul  instrumentales nues, dépourvues de vocaux pour réaliser à quel point les instruments sont les pilliers qui portent la voix.

   The Exciting sounds of Menahan Street Band est le parfait exemple. Le groupe de Charles Bradley, orphelin de son chanteur défunt a voulu voler de ses propres ailes. Ils n’étaient pas à leur premier essai, ils avaient déjà à leur actif deux albums mêlant soul, funk, latin et afrobeat. Leur petit dernier est doux et puissant, funky et gai. Le sextette brode avec ses saxos, trompettes, orgues, basse, guitares et percussions une soul instrumentale, cinématographique, émouvante et entrainante.

King Gizzard and the Lizard Wizard – Butterfly 3000 (2021)

       Le Roi Gésier et le Sorcier Lézard ont profité du confinement pour rompre leurs habitudes stakhanovistes de 4-5 albums par an et prendre un peu plus de temps et de recul pour produire leurs opus. Depuis 2020 les fans n’avaient eu que deux albums(!!), KG et LW, les volumes 2 et 3 de leurs aventures orientales (microtonales). Plein de live (officiels et pirates) étaient sortis pour nous faire rêver de concert(s). Le papillon a mis du temps à sortir de son cocon. Il est parti de son Australie natale pour voyager à travers le monde.

   Butterfly 3000, décliné en 11 langues/variantes de pochettes et trois couleurs de vinyle différentes, est enfin arrivé. L’attente valait la peine, c’est le moins qu’on puisse dire...Le groupe australien aux 1001 visages psychédéliques signe une de ses plus belles œuvres : Claviers vintage sortis du premier âge de l’électronique (cf Mort Garson), paroles intelligentes et perchées, voix douces quasiment enfantines, section rythmique entêtante et entraînante, guitares plus acoustiques qu’électriques, le tout chapeauté d’un psychédélisme divin.

Adrian Younge & Ali Shaheed Muhammad – Jazz Is Dead Vol.9 (instrumentals) (2021)

   La série « Jazz Is Dead » produite par Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad marque une pause comme elle a commencé. En compil feux d’artifices. Au premier volume on a eu une introduction de ce qui allait suivre, un assortiment de morceaux et artistes qui allaient participer au projet. Ensuite on a eu 7 volumes mettant chacun en valeur un géant « oublié » de la jazz fusion : Roy Ayers, Marcos Valle, Azimuth, Gary Bartz, Joao Donato, Brian Jackson, Doug Carn.

   Dernier volume en date de la série : Les instrumentaux en deux volumes, avec aux côtés d’Adrian et Ali deux américains et deux brésiliens : Roy Ayers et son vibraphone, Gary Bartz et son saxo, Joao Donato, Marcos Valle et leur piano latin. Groovy, jazzy, vintage, old & new school, cette série (qui n’est évidemment pas faite pour ceux qui croient que le jazz est mort) n’arrête pas de me surprendre par sa richesse et de me donner envie de la suivre ! Vivement la suite : Les Remixes en 10, Jean Carne, Lonnie Smith, the Midnight Hour et Tony Allen … une dream team qui donne beaucoup de bon fil à retordre aux prochaines générations !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives