Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


★ Sélection Novembre 19

Publié par Christos sur 30 Novembre 2019, 09:27am

Catégories : #Sel.du Mois

★ Sélection Novembre 19

Marvin Gaye – What’s going on live (2019)

Qui ne connait pas What’s going on de Marvin Gaye? Un des meilleurs albums soul de tous les temps! Par contre peu de gens savent que Marvin détestait se produire en concert. Il était loin de son sanctuaire, les studios Tamla, et avait beaucoup de mal à gérer son stress. What’s going on live à Washington vient de sortir pour la première fois après une longue période d’hibernation. Il s’agit d’un instantané pris à la fin d’une journée très particulière dans la courte vie (hélas) de cet homme. Une journée à Washington, sa ville, peu de temps après la sortie de son album culte qui changea le visage de la soul.

Le 1er Mai 1972 était la Marvin Gaye Day. Il a reçu les honneurs à son école, son lycée, à la maison des représentants où on lui donna les clés de la ville. Il était entouré de ses fans, sa famille. Sa mère qu’il adorait, son père qui allait le tuer quelques années plus tard. Le soir il s’est produit au tout nouveau Kennedy Center dans une ambiance électrique, magique. Le trac du début s’est vite dissipé pour laisser le poisson nager dans ses eaux, chanter et dialoguer avec son public. Malgré sa courte durée, ce live mythique est un document historique, une pièce manquante dans la discographie d’un soulman au sens propre du terme. Dont tout l’amour, spiritualité et foi s’exprimaient à travers sa musique.

 

Sebastian - Thirst (2019)

SebastiAn a le sens de la mise en scène (et de la provocation). Après une première pochette d’album très narcissique où il embrassait son double, le voilà de retour en train de se battre. Dans Thirst, avec son double évidemment ! Le garçon prend son temps et il a bien raison. 8 ans se sont écoulés depuis la sortie de son premier album “Total”. Cette période peut paraitre longue mais dans la vie d’un artiste, producteur impliqué dans une ribambelle de projets ce n’est pas grand chose!  Son electro est acérée, avant-gardiste. Tous les genres (ou presque) sont-là : electro, R’n’B, pop, rock, classique etc. La liste des guests sur cet album est longue et impressionante. A l’image de son talent et de sa vision de la musique du future.

 

Adam Wood – Hello again (2019)

Adam Wood est l’homme derrière Freemount Records, un excellent label independent français, qui produit des “petits” artistes du point de vue de leur notoriété mais grands, très grands par leur talent comme San Carol, Marshalls, Woody Murder Mystery etc. Adam Wood est également un voyageur – comme Kerouak ou Hemingway -, un poète, un compositeur d’exception. Après un premier album sorti il y a 5 ans, il a pris son temps (lui aussi) pour vivre, rencontrer, écouter le monde. Comme chacun de nous devrait le faire dans ce présent fou où tout va très vite et où on vit - sans forcement se rendre compte - de façon accelerée. Adam Wood a fait son retour discographique avec un EP (mini album malheureusement) intitule sobrement Hello Again. Quatre titres rêveurs pleins de vie, de peines, de joies, suscéptibles de parler au plus profond de notre âme. A condition de prendre le temps de l’écouter. 

 

Nirvana – MTV Unplugged in New York 25th Anniversary (2019)

Le 25ème anniversaire du live acoustique MTV Unplugged de Nirvana est une excellente raison pour sortir une réédition. Et pas n’importe laquelle ! Le set complet accompagné de 5 morceaux de la répétition, à écouter avant ou après le concert. L’occasion pour les plus jeunes de découvrir le génie de Kurt Kobain et pour les plus vieux de redécouvrir cet album sous un autre angle. Celui des répétitions et rentrer dans l’intimité du trio (élargi à l’occasion de ce concert par des guests) en entendant Kurt donner ses instructions, les autres membres rigoler etc.

L’ambiance semble cool et détendue mais selon les dires de Dave Grohl (le batteur) c’était extrêmement tendu. Kurt était sans filet, stressé, inhabitué à jouer avec une acoustique…c’est pour cela d’ailleurs qu’il avait décidé de la brancher sur un ampli camouflé ! Le concert a été enregistré et filmé en une seule prise, contrairement aux autres artistes qui avaient fait le même exercice du MTV Unplugged. Comme une pièce de théâtre où les très bons acteurs s’aventurent !  Le résultat était d’une beauté exceptionnelle, comme toute œuvre d’art qui pousse sur un rocher, sous une contrainte artistique qui conduit l’artiste à se surpasser. Les reprises sont excellentes (la version de « The Man who sold the world » dépasse l’original de Bowie). Le violoncelle et l’accordéon créent une rupture avec le son normal très heavy de Nirvana, les paroles prennent une tournure prémonitoire à quelques mois du suicide de Kurt…Ce n’est pas pour rien que MTV Unplugged a été l’album posthume les plus vendu au monde…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents