Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


Jefferson Airplane - After Bathing at Baxter's (1967)

Publié par Abdelaziz sur 3 Novembre 2019, 10:39am

Catégories : #Albums

Jefferson Airplane - After Bathing at Baxter's (1967)

La période semble idéale – Halloween oblige – à la rédaction d'un article sur Black Sabbath ou Alice Cooper. Et pourtant, je ne ferais que les évoquer (aux autres le soin de les invoquer); dans un climat maussade de frimas et de brumes matinales, j'ai besoin de couleurs; je suis même prêt à défoncer toutes les portes de la perception pour en trouver. C'est pourquoi, les lignes qui suivent sont directement inspirées des écoutes – ô combien nombreuses – d'«After Bathing at Baxter's», un album beaucoup plus coloré que les fringues du groupe qui l'a concocté (c'est vous dire).

Cet album a été enregistré à Frisco en 67, je ne vous raconte pas les saveurs lysergiques qu'il nous offre. A l'instar d'un bouquin ou d'une œuvre classique, il est chapitré en cinq parties (Streetmasse, The War is Over, Hymn to an Older Generation, How Suite It Is et Schizoforest Love Suite), chacune d'elles proposant deux ou trois titres. La pochette du disque est due au talent de Ron Cobb, grand dessinateur de presse, amateur de science fiction et d'écologie.

Sur les 11 morceaux de «Baxter's», je citerai ceux qui, à mes yeux, surpassent les autres. Le premier est une formidable chanson admirablement interprétée par Grace Slick; intitulée «rejoyce» (en hommage au chef d’œuvre «Ulysse» de James Joyce), elle porte en elle des fragrances aussi bien celtiques qu'orientales merveilleusement transportées par la voix de la chanteuse. Le second est un instrumental redoutable joué en trio basse, guitare et batterie; d'une durée de 9 minutes, «Spare chaynge» est un condensé des prouesses de la basse, de la guitare et surtout de l'entente complice en diable des 2 musiciens (Casady et Kaukonen).

Ami, après un bain chez Baxter, prenons l'aéroplane de Jefferson pour découvrir les mille-et-une couleurs de notre univers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents