Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


Coincidence and likely stories (1992) / Balfron Promise (2018)

Publié par Abdelaziz sur 14 Mars 2019, 07:35am

Catégories : #Albums

Coincidence and likely stories (1992) / Balfron Promise (2018)

Je regardais, il y a peu de temps, un film formidable, que dis-je un « super-film » ; bien entendu, cela ne regarde que moi. Beaucoup de films que j’ai apprécié pouvaient être d’affreux navets aux yeux de certains… et vice-versa. Ce film avait pour titre « The Ride », non ce n’était pas un western, mais un documentaire extraordinaire signé Stéphanie Gillard. Ne le répétez à personne, mais je suis tombé amoureux de l’œuvre et de sa réalisatrice. « The Ride » décrit une longue marche équestre de plus de 400 bornes par une troupe trans-générationnelle de descendants des grandes nations Sioux. Il s’agit pour eux de commémorer celle qu’avaient fait leurs aïeux à la fin du XIX ème siècle jusqu’à Woundeed Knee où ils furent massacrés un 29 décembre par les tuniques bleues. Dès que le nom de cet endroit fut mentionné, j’ai tout de suite pensé à la terrible chanson de Buffy Sainte-Marie « Bury my heart at Woundeed Knee ». Je n’ai pas de superlatifs adéquats pour décrire cette p… de chanson ; je l’écoutais il y a plus de 25 ans, aujourd’hui, c’est mon fils qui l’écoute. J’ignore si l’émotion qu’il ressent en l’écoutant est la même que la mienne, mais en tout cas, la mienne n’a pas changé d’un iota ; j’éprouve toujours le même frisson, la même rage. On peut écouter cette chanson dans l’excellent album « Coincidence and likely stories ». Comme tous les albums folks (bien qu’électrifiés), le texte reste un élément important et ne se laisse pas dissimuler sous la musique. Sur beaucoup de titres du disque,  on trouve des références sur la condition amérindienne : véritable marque de fabrique de Buffy Sainte-Marie, s’il faut la comparer à ses paires telles que Joni Mitchel ou Joan Baez. Soyez sans crainte, vous qui me lisez, « Coincidence and likely stories » est un album qui a sa place dans toute discothèque qui se respecte, la couverture est sympa et les titres enregistrés sont agréables à écouter. Je suis persuadé que si Sitting Bull, Big Foot et Red Cloud étaient parmi nous, ils chanteraient à tue-tête à en déchirer les cieux et la terre les chansons de Buffy Sainte-Marie.

« The Ride » évoque également le sort réservé aux sioux spoliés jusque dans leurs réserves, et cela n’est pas sans rappeler celui subit par leurs frangins de Gaza et de Cis-Jordanie. En regardant le film de Stéphanie Gillard, j’ai forcément pensé aux titres de Soul 47, un jeune groupe palestinien. Une bande de 4 mecs venant de différents horizons qui se sont dit « Et si on faisait quelquechose ensemble? Quelquechose qui ne ressemble pas trop à c’qu’on faisait avant?  Ah ouais, v’là une idée qu’elle est bonne!!!».  J’ai récemment fait l’acquisition de leur deuxième opus « Balfron Promise ». Un concentré d’énergie musicale qui n’a pas peur de s’appuyer sur l’héritage traditionnel.  Sous les décibels électroniques, ils ont greffé des rythmes urbains, hip-hop, reggae au dabkeh ; et le greffon prend bien. Soul 47 chante dans un sabir arabe et anglais. Soul 47 a créé son truc, le shamstep. Soul 47, sur scène, fait danser les foules qui viennent le voir.

Sur la gratte de Woody Guthrie y avait écrit « this machine kills fascists ». Soul 47 a ce slogan en filigrane dans son nom, dans ses chansons, dans sa musique. Je suis persuadé que si Mahmoud Darwish était parmi nous, il leur confierait ses poèmes pour qu’ils soient chantés en version électro.

Laissez-moi danser le « ghost dance » ou le « shamstep » tant que mon cœur et mes jambes me le permettent. Tant que mon cœur et mes jambes me le permettent. Tant que mon cœur et mes jambes me le permettent. A en perdre la tête. A en crever les cieux et la terre. A en crever les cieux et la terre. Pour ne pas oublier ceux et celles tombé.e.s à Woundded Knee et Deir Yassine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents