Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


Roger Waters - U Arena (8/06/2018)

Publié par Christos sur 10 Juin 2018, 19:59pm

Catégories : #Concerts

Roger Waters - U Arena (8/06/2018)

Je ne suis pas un adepte des concerts dans les grands stades, où on n’est qu’une fourmi parmi tant d’autres. Où on ne voit les artistes qu’à travers des écrans géants où des jumelles. Mais lorsqu’il s’agit de Roger Waters, un de mes pères spirituels, la question ne s’est pas posé une seconde.

Il fallait que je le voie, avant qu’il parte.

Son concert à l’Arena de Nanterre n’en était pas vraiment un, au sens classique du terme. C’était un spectacle grandiose, une succession d’images, de décors, de messages, d’objets volants, de lasers, de feux d’artifices, de sons surprenants dont il a le secret : Un hélicoptère invisible qui traverse la salle, des tirs de mitraillette, des éclats qui réveillent les morts.  ça allait bien au-delà de la musique. C’était un manifeste, un cri d’alarme. Un appel à la résistance face à tous les dangers qui nous entourent. Un bras d’honneur à tous les dirigeants véreux et dangereux, de Trump à Erdogan en passant par Poutine, May, Nethaniahu etc.   

Mon cerveau ce soir-là était en suractivité. J’ai essayé pendant plus de deux heures de capter et imprimer ce concert dans ma mémoire. Je ne sais pas si j’ai réussi. J’essaierai de garder un max de temps la cochon volant avec sur son dos la phrase « Stay Human ». La boule en cristal géante qui flottait en scintillant avec les flashs des appareils photos. Le squelette de la pyramide. Le mot RESIST. Son discours final sur la France pays des droits de l'homme et son ONG pour la défense des droits des Paléstiniens. Cette image éternelle « mobile » de la fille en haut d’une dune qui scrute l’horizon. Avec les mouettes, le vent, les nuages qui bougent et qui deviennent rouges juste avant l’ouverture du concert avec « Breathe »..

Pour parler un peu musique, Pink Floyd était majoritairement représenté. Il n’y a eu malheureusement que deux seul morceau de la carrière solo – méconnue - de Waters qui a été joué, Déjà Vu et Last Refugee de son dernier album. On n’a pas eu de chansons de son immense « Amused to death » qui avait amplément sa place dans le contexte actuel. Les classiques Time, Money, Wish you where here, One of these days, Another brick in the wall étaient là. Deux parties attendaient les spectateurs. La deuxième, bien plus intéressante, avec le décor stupéfiant de Animals et les Dogs et Pigs dédicacé spécialement à Trump. Roger Waters était entouré d’excellents musiciens dont Jonathan Wilson, le hippie californien dont je vous avais un peu parlé avec son look très gilmourien du début des années 70. Les fans de Pink Floyd ont certainement passé une bonne nuit …

Merci Roger. Longue vie à toi !

 

PS : Je ne vais pas me lancer dans des débats stériles de qualité sonore. U Arena est une salle immense, la position du spectateur influence certainement son expérience sonore. Il ne faut pas s’attendre à des miracles dans un stade ou une salle de 40.000 places ! Etre sur les gradins ou au bout de la fosse n’est pas l’endroit idéal. Vaut mieux être le plus près de la scène ou au centre de la fosse.

Roger Waters - U Arena (8/06/2018)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents