Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

♯  About Good Music  ♯

♯ About Good Music ♯

La musique est une nourriture ... rock, soul, hip-hop, ethnique, classique, jazz, electro, blues, reggae, folk .... Ecoutez de tout pour être équilibrés !


Mashrou' Leila - Ibn El Leil (2017)

Publié par Abdelaziz sur 16 Mai 2018, 16:52pm

Catégories : #Albums

Mashrou' Leila - Ibn El Leil (2017)

   On a l’impression d’entrer dans un night-club début des eighties. Le poppers s’inhale. Les hommes sont presque tous beaux. Les regards se croisent. Le poppers s’inhale à nouveau. Les corps se frôlent. La musique est électronique. Tous les sens sont en émoi. Je te plais tu me plais, embarquons joyeux pour Cythère … dans les backrooms. La musique reste électro. Elle t’invite à la danse. Les stroboscopes à la transe. Corps musclés sculptés dans le marbre ou l’ébène. L’esprit de Jean Genet plane au- dessus et couve d’un regard tendre cette faune festive.

   Voilà, c’est l’impression que m’a donné ce dernier Opus de Mashrou’ Leïla quand je l’ai tenu dans mes mains et glissé dans le lecteur CD. Une statue virile et gracieuse ailée comme une Victoire d’une divinité grecque ou d’un bel éphèbe s’est posée sur la couverture de l’album, elle porte un masque ou casque à figure de loup. Le fond est fuchsia. Wahou! la couleur interpelle. A l’intérieur, quelqu’un a oublié une feuille pliée format A3 sur laquelle est calligraphiée, entre autres mots, LEÏLA en fuchsia (encore!? décidément) sur fond noir, je ne vous raconte pas ce qu’il a dessiné au verso (je n’ai presque pas voulu que mon enfant voit ça… enfin bon il a insisté et n’a rien vu de « choquant »).         Ça c’est l’enveloppe (dans la version Deluxe).                                                                                                   

   L’album « Ibn El Leïl » démarre par un morceau électro-pop acidulée et se termine par un morceau électro-pop acidulée. Entre les deux, ben, d’autres morceaux d’électro-pop acidulée. Chacun d’eux t’invite à la danse langoureuse ou énergique, à toi de voir comment interpréter la musique à travers les secousses et ondulations de ton corps. C’est très bon quand le volume est à donf ; les décibels ajoutés à la cadence de nos pas font vibrer toutes les cloisons.                                                                      Ça c’est le contenu.

   On a longtemps cru que la langue arabe, naturellement musicale, ne convenait qu’aux divas aux chanteurs à voix de velours, aux Farid El Atrache, AbdelHalim Hafez, aux rossignols du Nil ou de l’Euphrate, aux Oum Kalthoum, Fairouz, Sabah ou Majida El Roumi. La voilà projetée dans le microphone d’une nouvelle jeunesse tournée vers les sons nettement moins orientaux. On a troqué l’Oud contre une guitare électrique ou un synthé.                                                                                          

   L’album « Ibn El Leïl » de Mashrou’ Leïla ne s’oriente pas vers le Levant que ce soit dans l’interprétation des chansons comme pour le jeu de la musique. Il peut plaire à un large public ; aussi bien aux Comanches qu’à ceux qui rentrent dans le rang, aussi bien aux rêveurs qu’aux Clubbers. Le chanteur Hamed Sinno est beau ; on dirait le rejeton de Freddie Mercury. C’est lui qui écrit la majorité (pour ne pas dire tout) des chansons du groupe. Il est accompagné de 4 lascars qui ne sont pas manchots avec un instrument à portée de mains. Ensemble, ils composent la musique et le combo semble bien fonctionner. Je leur souhaite bon vent. Je leur souhaite longue vie. Je leur souhaite de plaire à un très large public intergénérationnel, interconfessionnel, interculturel, international.                                                                                                                                                   

Dansons sur « Ibn El Leïl », faisons vibrer et trembler les murs de Beyrouth autrement qu’avec des tirs de mortiers !

Mashrou' Leila - Ibn El Leil (2017)
Mashrou' Leila - Ibn El Leil (2017)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents